PAPEETE


PAPEETE
PAPEETE

PAPEETE

Chef-lieu de la Polynésie française, Papeete est une agglomération de plus de 100 000 habitants alors que la ville seule n’en compte que 23 000.

Papeete n’existait pas au moment de la découverte de Tahiti par les navigateurs européens (S. Wallis en 1767, L. A. de Bougainville en 1768 et J. Cook en 1769) qui mouillèrent dans la baie voisine de Matavai. C’est seulement dans les années 1790 que les navigateurs étrangers utilisèrent la rade de Papeete. La ville découle de la fonction portuaire.

Sa création date de 1843; elle est donc contemporaine de la mise en place du protectorat de la France sur les États de la reine Pomare IV. Sa fortune provient du fait que son site appartient à la famille royale.

C’est le capitaine de vaisseau Bruat qui fut chargé de son aménagement et de l’organisation de sa défense: blockhaus sur les hauteurs dominant la plaine littorale, fortifications le long de la Papeava, batteries face à la grande passe et sur l’îlot de Motu Uta. Le site partiellement marécageux est drainé avant que ne soient élevés bâtiments administratifs, casernes, hôpitaux et entrepôts. En 1880, la cité comptait déjà plus de 3 000 résidents. Les activités commerciales liées au port supplantaient alors les impératifs d’ordre stratégique. Le cyclone de 1906 détruisit la moitié des édifices. La reconstruction se fit lentement jusqu’à la Première Guerre mondiale. Au retour de la paix, la ville prit un nouveau départ. Chinois et Polynésiens se mêlèrent peu à peu aux Européens. En 1936, on y dénombrait plus de 8 000 habitants. Après la Seconde Guerre mondiale, ils étaient 12 000. C’est l’époque où l’agglomération commence à déborder le périmètre communal. En 1956, la ville comptait 17 000 habitants, mais ses banlieues en regroupaient déjà près de 10 000 supplémentaires.

Au début des années 1960, le processus d’urbanisation de la partie septentrionale de Tahiti va connaître une forte accélération, avec la réalisation du film Les Mutinés du Bounty , puis avec l’ouverture d’un aéroport international à Faaa (en 1961), enfin, en 1963, avec l’implantation du Centre d’expérimentation (nucléaire) du Pacifique (C.E.P.). Organisme scientifique et militaire chargé d’installer les champs de tir nucléaires de Mururoa et de Fangataufa, le C.E.P. réalise d’importantes infrastructures logistiques tant dans l’agglomération de Papeete que sur l’atoll d’Hao aux Tuamotu. Il a fallu tour à tour créer un port en eau profonde, de nouvelles voies routières et des établissements tant administratifs que résidentiels. L’importance des travaux et les salaires élevés proposés ont provoqué un afflux de main-d’œuvre des différents archipels de Polynésie française, mais aussi de la France métropolitaine.

La croissance induite par le C.E.P. a renforcé les activités commerciales et de service traditionnellement implantées à Papeete. L’avancée de l’espace bâti au-delà du périmètre urbain Pirae-Papeete-Faaa (en place en 1962) va entraîner le départ des maraîchers et des petits éleveurs vers le sud de Tahiti.

La progression urbaine s’est faite de proche en proche, tant vers l’est que vers l’ouest, le long de la route ceinturant Tahiti, d’abord sur la plaine côtière, puis, vu son étroitesse, sur les pentes qui la surplombe. Compte tenu des contraintes du site, la croissance de l’agglomération est globalement linéaire. D’anciens domaines agricoles ou de villégiature se lotissent, les grandes parcelles se morcellent, l’espace bâti s’agrandit et se densifie tout à la fois. La spéculation foncière et immobilière devient frénétique.

Tandis que l’agglomération s’étend, le paysage urbain se modifie: le centre-ville hérité de l’époque coloniale est profondément rénové. Des immeubles à plusieurs étages apparaissent. Les fonctions des quartiers se spécialisent par regroupement d’activités de même nature: en face de la grande passe se situent le centre administratif et les organes de direction du Territoire. En arrière du port de plaisance trouvent place le centre commercial et son marché. Y font face le port de commerce (trafic de 746 500 t en 1993), l’arsenal et la zone industrielle de Fare Ute. Entre celle-ci et la Fautaua subsiste un vieux quartier à usage multiple comportant tout à la fois des établissements scolaires, l’hôpital de Mamao et des formes d’habitat dégradées. Au-delà de la Fautaua commence la zone résidentielle orientale (Pirae-Arue-Mahina); au-delà de la Tipaerui les quartiers occidentaux et méridionaux (Faaa-Punaauia-Paea). En arrière du centre-ville, on découvre quelques bidonvilles coincés dans de petites vallées (rives de la Tuauru, de la Fautaua, de la Nahoata, de la Vaitiu). Les demeures bourgeoises monopolisent le bord de mer, en particulier à Punaauia, dans le nord de Paea et dans la baie du Taaone, à Pirae. De grands lotissements homogènes accueillant des familles aisées s’élèvent sur les rebords des planèzes volcaniques (Super Mahina dans l’est de l’agglomération, Lotus et Taina au-dessus de la plaine de Punaauia). Espaces mal organisés, les banlieues résidentielles sont au bord de la saturation. Par contrecoup, l’île de Mooréa voit rapidement augmenter sa fonction de «banlieue-dortoir» de Papeete. Plus de la moitié des résidants des banlieues travaillent au centre-ville, ce qui détermine d’importantes migrations quotidiennes.

Les complexes hôteliers s’inscrivent en majorité à proximité de l’aéroport, principalement sur des remblais mis en place au sud de la pointe Tataa, face à l’île de Mooréa. À Papeete se trouve également l’essentiel des activités industrielles (agroalimentaire, bâtiment, cosmétiques à base de monoï), commerciales et de services.

Avec 103 800 habitants (1988), la zone urbaine de Papeete (Faaa, Papeete, Punaauia, Pirae, Mahina, Paea, Arue) englobe à elle seule 55 p. 100 des habitants de la Polynésie française.

Papeete
ch.-l. de la Polynésie française; port dans l'île de Tahiti; 23 500 hab. Siège du Centre d'expérimentation du Pacifique (qui organise les essais nucléaires). Station sismologique. Aéroport de Faaa. Le port exporte du coprah et de la vanille. Le tourisme est en essor constant.
Archevêché.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Papeete — Saltar a navegación, búsqueda Pape ete …   Wikipedia Español

  • Papeete — (Papaiti), Hauptort der Insel Otaheiti; Residenz des Königs, Sitz der Regierung u. des französischen Gouverneurs …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Papeete — (Papiti), Hauptstadt der Insel Tahiti und zugleich des ganzen französischen Besitzes im östlichen Teil von Polynesien, an einer kleinen Bai an der Nordwestseite der Insel, mit protestantischer und kath. Kirche und (1897) 4150 Einw.; es hat… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Papeëte — (Papeïti, Papete), Hauptort der franz. Insel Tahiti, (1897) 4150 E.; wurde 7./8. Febr. 1906 durch eine Flutwelle zerstört …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Papeete — Papeetẹ,   Hauptstadt der Insel Tahiti, zugleich von Französisch Polynesien, 23 500 Einwohner; katholischer Erzbischofssitz; Rundfunk , Fernsehstation; wichtigster Hafen des Überseeterritoriums, außerdem Flottenstützpunkt (seit 1967 Basis der… …   Universal-Lexikon

  • Papeete — [pä΄pē ā′tā] seaport & chief town on Tahiti: capital of French Polynesia: pop. 79,000 …   English World dictionary

  • Papeete — French commune|nomcommune=Papeete lat long= map size=300px adjustable mapcaption=Location of the commune (in red) within the Windward Islands administrative subdivision=Windward Islands capital=(capital city) overseas collectivity=French… …   Wikipedia

  • Papeete — Luftaufnahme von Papeete 2005 Papeete (tahitianisch: Pape’ete) ist die Hauptstadt von Französisch Polynesien und liegt auf der Insel Tahiti, welche zu den Gesellschaftsinseln gehört. Die Einwohnerzahl der Stadt selbst beträgt 26.181 Personen,… …   Deutsch Wikipedia

  • Papeete — 17° 32′ 06″ S 149° 34′ 11″ W / 17.535022, 149.569594 …   Wikipédia en Français

  • Papeete — /pah pee ay tay, peuh pee tee/, n. a city on NW Tahiti, in the Society Islands: capital of the Society Islands and of French Polynesia. 24,000. * * * Seaport (pop., 1996: 25,353), capital of French Polynesia. It is located on the northwestern… …   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.